16 juin 2013

No man's land


Rue du Four de la Terre, caché par une palissade en tôle, un no man's land installé depuis de nombreux mois.

6 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Enfin quelque chose de sauvage dans cette cité minérale !
:D)

Françoise Dumon a dit…

J'ai toujours aimé voir les restes de vies passées dans des appartements démolis, bien sûr je n'ai pas connu la guerre et les bombardements, cela n'a donc pas de connotation négative pour moi.

jeandler a dit…

Une réserve. À étudier la faune et la flore et ses variations. Quelques surprises à la clé.

Françoise Dumon a dit…

Je préfère observer la flore dans ce genre de lieux, la faune ??? Elle me semble grouillante.

Tilia a dit…

Pas encore totalement sauvage, la végétation semble avoir du mal à s'installer. Trop de pierrailles au sol, sûrement. Dans quelques années peut-être, un arbre aura-t-il réussi à s'y implanter...
Affaire à suivre ;-)

Françoise Dumon a dit…

Trop de saletés aussi. Il y a bien un arbre, mais rachitique.