1 janvier 2013

De gueules, d'écailles et de griffes



Place Plan de Lunel, cet hôtel particulier s'offre des protections impressionnantes à sa porte,



mais aussi sous le toit, à chacun des angles :









Suite aux commentaires sur l'agencement de cet hôtel particulier, je mets en lien la page Wikipedia ICI. En effet deux éléments questionnent. En un ce que signale Tilia, un second étage aurait été ajouté en 1923 à l'hôtel d'Ancenuze, initialement du XVIIe, construit à l'emplacement des jardins de la livrée de Poitiers. On peut remarquer que le toit est commun aux deux bâtiments faisant angle. Joseph Girard dans son évocation du vieil Avignon signale des "extrémités de poutres anciennes"  en forme de gueules de dragons, s'agirait-il de remplois ?
Second hiatus, que fait remarquer Pierre, l'ouverture au dessus du portail aux lions,  n'était pas prévue pour comporter des volets. A noter que la photographie publiée par Wikipédia est celle de l'hôtel voisin celui qui longe la rue Petite Calade, l'Hôtel des Laurens.

7 commentaires:

brigitte celerier a dit…

tu me fais découvrir la poutre, même pas capable de la découvrir alors que j'aime cette place
Merci et bonne année

Françoise Dumon a dit…

Elle n'est pas facile à repérer, elle est, elles sont, le plus souvent à l'ombre, n'ayant du soleil que le matin. Mais c'est grâce à Michel que j'ai découvert la plupart des poutres sculptées.

jeandler a dit…

Un portail classique et monumental. Un régal avec les détails: les poutres, les boutte-roues,.... Sûr qu'avec toi j'aurais pris plaisir à en faire le tour photographique. Magnifique !

jeandler a dit…

Les volets s'ouvrant, l'un des lions en prend plein la face. Heureusement, il est de pierre !

Françoise Dumon a dit…

Oui, je n'avais pas vu ça, en fait je ne sais pas si j'ai jamais vu ces volets ouverts. Mais c'est tout de même étrange.

Tilia a dit…

De pierre ou de bois, les gardiens de l'hôtel d'Ancézune (dit aussi hôtel de Grammont-Caderousse) sont sur les dents !
D'après l'article de Wikipédia, le second étage daterait de 1923. On peut alors se demander si les poutres sculptées faisaient (ou non) partie de l'ancien toit...

Françoise Dumon a dit…

Cet article reprend les informations données par Joseph Girard, qui ne précise pas si ce sont des remplois.