27 mars 2012

Presque cachées


 
Ces gargouilles de l'hôtel de Cohorn sont visibles (lorsqu'on le sait) depuis le verger d'Urbain V.

  "Hôtel Cohorn de Limon" ICI

8 commentaires:

brigetoun a dit…

quand je vois tes photos me dis toujours que je devrai acheter un vrai appareil avec un vrai zoom, oubliant que l'appareil ne fait pas tout et qu'il y a ton oeil derrière

Françoise Dumon a dit…

Dans ce cas, l’œil ne suffit pas, sans le zoom en effet je n'aurais rien pu faire. Je trouve pourtant que mes photos manquent souvent d'atmosphère, ce que les tiennes savent trouver.

jeandler a dit…

Tapies dans l'ombre
prêtes à bondir
l'oeil aux aguets

Françoise Dumon a dit…

Aux aguets, c'est bien l'impression qu'elles donnent.

Tilia a dit…

Quelle expression féroce !
Elles valaient vraiment la peine d'être dénichées, bravo.

Françoise Dumon a dit…

En profitant de l'absence des feuillages...

Merula a dit…

Toi aussi tu marches les yeux en l'air ?
Sacrés bestioles que tu nous montres là.

Françoise Dumon a dit…

Oui j'ai ce travers (est-ce vraiment un travers ?), mais comme ici il vaut regarder aussi où l'on met les pieds, maintenant je m'arrête pour détailler...