3 octobre 2010

Décor.

Avoir l'œil qui flâne à la recherche de l'inédit, de l'insolite, de l'inattendu, cela devient une seconde nature. Ainsi lorsque je tombe sur un immeuble visiblement en réhabilitation, comme celui-ci rue des Lices :



l'œil attiré tout d'abord par l'inscription publicitaire qui risque de disparaître, comme l'activité commerciale qui se tenait ici, l'œil donc remonte sur la droite, à droite de la photo, jusqu'à un décor intérieur pour le moins original et qui risque lui aussi de disparaître :



A Suivre...

6 commentaires:

brigetoun a dit…

formidable le décor intérieur, mais en effet peut-être un obstacle pour une adaptation au goût de l'habitant futur (ou à la pose de meubles)

Avignon a dit…

Ce lieu vaste, qui donne dans la petite rue de derrière également, est en réhabilitation lente depuis quelques années !
Peut-être ces graphes intérieurs furent-ils l'œuvre de squatteurs ?

fardoise a dit…

L'ouverture des fenêtres a sans doute attiré mon œil, qui n'avait pas remarqué la réhabilitation antérieure. C'est vrai que la déco intérieure sera difficile à assortir...

Merula a dit…

On trouve parfois des oeuvres d'art sur les murs, j'en ai aussi trouvé sur les camions .... du coup, je crois que je vais faire une page spéciale pour les tags sur http://imagesdenice.blogspot.com/2010/09/tags-sur-les-camions-du-parking.html

jeandler a dit…

"une réhabilitation lente"
J'aime l'expression. Ce sera difficile de mettre au goût du jour.

fardoise a dit…

Je ne sais pas depuis quand cette réhabilitation est commencée, mais j'ai remarqué ces trous béants, je pense que c'est récent.
Je ne sais pas du tout ce que cela va devenir, juste pour savoir si c'est important que ce soit au goût du jour.