6 octobre 2010

Guerrière !


Une Jeanne d'Arc guerrière, bien dans le goût du XIXe, rue Bonneterie.

9 commentaires:

Tilia a dit…

Bougrement armée la guerrière !

L'occupant de la maison ne pourrait-il pas retirer ce qui me semble être un bâton qui n'a sans doute rien à faire dans cette niche ?

fardoise a dit…

Je pense qu'il s'agit de la hampe du drapeau qui semble cassée. Le mieux serait donc de le replacer. Mais qui s'occupe au juste de ces sculpture ? C'est vrai qu'en principe ce serait aux propriétaires des maisons, mais l'accès n'est pas toujours facile.

Avignon a dit…

Étonnant, non ?
En tout cas bien plus belle que celle qui est en bas des pentes du rocher des Doms...

jeandler a dit…

Vous avez également une Jeanne d'Arc! décidemment, la jouvencelle est partout dans le royaume. Une sainte guerrière.

fardoise a dit…

Celle du jardin des Doms était belle lorsqu'elle était nimbée de feuillages. C'est surtout son symbolisme qui me dérange.
Et oui, Jeandler nous en avons même deux... en extérieur, je n'ai pas fait de recensement dans les églises.

Tilia a dit…

Autant pour moi ! maintenant que tu l'as dit il m'apparaît évident qu'il s'agit du manche du drapeau :-)

Mais que fait la ville ? il faut réemmancher cet étendard !

Blague à part, l'Office du tourisme serait bien avisé de consacrer une partie de son budget à l'entretien des niches.

fardoise a dit…

La ville a déjà bien du mal à entretenir tous ses monuments, exemple le Palais du Roure, alors les niches... Elles semblent dérisoires pour les personnes du patrimoine.

hrms a dit…

Certes beaucoup de monde souhaiterait voir ces niches maintenues en meilleur état. Mais il est bon de rappeler que l'entretien de ces niches ainsi que des statues qui les ornent incombent aux propriétaires des bâtisses, et non à la ville. Cette dernière ne prenant en charge que celles qui ornent des bâtiments qui lui appartiennent ou à caractères historiques. Eu égards les coûts inhérents à toute restauration à minima, ce n'est pas demain la veille que les propriétaires vont mettre la main au portefeuille et encore moins la ville qui n'a aucune autorité en la matière pour imposer à un particulier de restaurer une statue de son habitat.

hrms

fardoise a dit…

Je le sais, comme les façades, les statues et les niches doivent être entretenues par les propriétaires, même celles classées. Avant de parler de restauration encore faudrait-il un vrai recensement, un état des lieux qui tiendrait compte du fait que certaines, comme celle de l'article, ne sont pas d'origine. Ce que je sous-entend c'est que certains propriétaires ont remplacé des statues disparues...