16 août 2010

Juxtaposer les siècles - 2

Une sculpture contemporaine du plasticien Michel Deverne côtoie les remparts du XIVème siècle :


Elle est située dans un secteur, vers la porte Saint Charles, les siècles se conjuguent et où ce n'est pas le médiéval qui l'emporte, mais le XIXème avec l'immense structure de la Poste principale et des bâtiments du XXème qui abritent, en plus de logements, des centres médicaux. Le XXIème impose ses grues malgracieuses, les chantiers en effet se succèdent de l'autre côté du boulevard Saint Roch, entre construction de nouveaux ensembles d'habitation et  lieux publics. 
Cette sculpture d'acier s'intègre parfaitement et réhabilite cet endroit. Elle évolue avec notre regard au fur et à mesure que nous tournons autour d'elle. Elle habille et ne masque pas. Dommage qu'entre elle et le rempart s'interposent des voitures, impossible de les oublier le temps d'un cliché !


L'œuvre est signée, heureusement, car trop souvent les sculptures de nos lieux publics restent anonymes.
Le site de l'artiste : http://www.deverne.fr/

4 commentaires:

brigetoun a dit…

une autre entre porte de la Lice et le pont

fardoise a dit…

Oui, mais elles n'ont rien à voir, car dans le cas de cette dernière il s'agit d'une œuvre posée à cet endroit, non conçue pour l'endroit.

Avignon a dit…

Cette sculpture m'a toujours intrigué.
Je voudrais bien mais je n'arrive pas à l'aimer.
Je ne la trouve pas intégrée en cet endroit qui ne ressemble à rien.
Elle ne m'a pas encore séduit depuis tant d'années.
J'en viens à regretter l'usine qui était en ce lieu.

fardoise a dit…

Je comprends, car le lieu est très ingrat et la sculpture se remarque peu. Il faut vraiment tourner autour pour qu'elle prenne toute sa dimension. Je n'ai pas connu l'usine, mais elle ne pouvait pas plus déparer que les immeubles construits là.