20 avril 2009

Relooking extrême

Un arrêté municipal va imposer un relooking extrême (*) à toute la ville, tout cela doit disparaître :

plus de fils électriques baladeurs, plus de tuyaux de vidange à même la rue... Va-t-on voir disparaître vraiment tout ce qui donne à notre ville ce charme désuet ?

A la suite du commentaire de Lou Ravi j'ajoute que bien entendu c'était de l'humour car je ne trouve pas que cela participe au charme de la ville, bien au contraire et je suis tout à fait de l'avis du Ravi, c'est un scandaleux laisser-aller et cela peut même s'avérer dangereux. La suite dans les commentaires.
(*) pour plagier le titre d'une émission de télé réalité (quelle réalité ?) made in USA, mais qui ,elle ,se propose de refaire la façade de personnes.

7 commentaires:

Lou Ravi a dit…

Il était temps que la ville retrouve un peu de sa superbe. Le problème est que l'on a trop longtemps laissé les habitants faire n'importe quoi au mépris du bien commun. Et l'espace, la vue sur la rue, sur la place, les immeubles, les façades, les lieux publics c'est le bien commun. Pour moi, et pour d'autres qui ont souvent dénoncé les bidouillages, bricolages et aménagements réalisés sans se soucier ni des voisins ni du patrimoine un peu de ménage sera le bienvenu. Comme le serait le remodelage de bien des rez-de-chaussée de magasins. On se pâme en visitant Uzès, Aix et d'autres villes mais on oublie qu'Avignon pourrait leur ressembler. Pour moi, fils entremêlés, façades défigurées par des tuyauteries bricolées, tags, climatiseurs apparents etc. ne participent pas d'un charme désuet mais d'un je m'en-foutisme égoïste dont le rémède aujourd'hui a un prix. C'est comme dans les lotissements: on soigne et on enduit le mur de clôture côté maison mais on laisse les parpaings bruts côté voierie... Reste qu'il faudra veiller à ce que l'on n'exige pas des seuls proprios de l'hyper-centre d'être "nickels" sans se soucier de se qui se passe là où les touristes ne mettent pas les pieds...Sans parler de ce qui se voit moins et qui se fait en pleine violation des règles de protection du patrimoine...ici, à Marseille où je suis, des quartiers entiers du centre sont à l'abandon, Canebière en premier. Il se dit que cet état est voulu pour favoriser à terme quelques belles opérations spéculatives les coins dégradés ne valant pas tripette au bout de quelques années sur le marché de l'immobilier...
Il existe un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur d'Avignon qui date de 2000 et qui a été complété notamment en 2003. Il serait temps que le règlement qui en découle soit, près de 20 ans après, enfin appliqué...
Mais sera-t-il appliqué aussi aux promoteurs de l'îlot "Casino" face à la fac ? ("les constructions doivent présenter une simplicié de volume, une unité d'aspect et de matériaux en harmonie avec les constructions avoisinantes. A cet effet elle doivent présenter une disposition relationnelle vis à vis de l'ensemble environnant" etc.). Tiens, ce matin ,je vais mettre du sucre dans mon café...

fardoise a dit…

J'ai rectifié l'article car bien entendu je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites et je ne trouve aucun charme à tout ce grand laisser-aller.

Avignon a dit…

Je sais d'expérience que la disparition absolue des réseaux de façade est impossible.
Il en reste toujours, camouflés par de la peinture couleur façade.
Mais c'est un moindre mal.

Ceux que l'on doit accuser ce sont les entreprises fournisseuses d'énergies ou de réseaux de communication qui ont saccagé des lieux par un placage ostentatoire, rapide et irresponsable de tuyaux et autres goulettes abominables !

Lou Ravi a dit…

Mon com. faisait réponse à une interprétation au 1er degré…sourire. Mais j’en vois ici des vertes et des pas mûres. En particulier avec les tags et les «détournements » d’objets. Certains trouvent que cela participe de l’Art de la Rue. Cela va sans dire que ce ne sont pas les leurs qui sont détournés…Les mêmes ne cillent pas quand on leur dit qu’à Avignon leur nettoiement coûte 250 000 € par an aux contribuables. Et comment expliquer ensuite à un gamin des quartiers nord qu’il a fait une connerie avec ses grafs informes et infâmes quand dans le même temps on laisse faire la très BCBG miss.tic ? Par contre je n‘ai rien contre les grafs réalisés avec l’assentiment des personnes concernées et si cela ne nuit pas au paysage et à la qualité de l’espace public. Voir d’ailleurs ce qui est très réussi à Vedène sur le long mur de la casse Caustrain et Pélissier, près de l’autoroute…A propos du Plan de Sauvegarde il a 10 ans bien sûr et non 20 comme je l’ai écrit…

fardoise a dit…

Oui, il vaut mieux sourire : le premier degré c'est pas toujours "sensible" et à force de faire dans le deuxième ou troisième degré, on finit par s'y perdre. J'avais parlé du charme désuet, car vraiment, en 2009, avoir encore des lessives qui se vidangent à même la rue, si ce n'est sur la tête des passants lorsque le tuyau lâche (j'y ai eu droit), c'est un vrai anachronisme. Pour ce qui est des fils électriques, c'est tout simplement ubuesque.

jeandler a dit…

Quelle nouvelle! Qu'on se le dise, de bouche à oreille, avant que les fils du téléphone disparaissent!

fardoise a dit…

S'il n'y avait que le téléphone !