9 mars 2009

Le 9 mars 1309 Clément V arrive à Avignon


Bertrand de Got, évêque de Bordeaux, est élu en 1305 au conclave de Pérouse encore secoué par l'affrontement entre Philippe Le Bel et Boniface VIII. Couronné à Lyon, il repart pour Bordeaux et ce n'est que lentement qu'il rejoint Avignon où il est hébergé par les Dominicains en leur couvent de la rue d'Annanelle, dans les quartiers en expansion, hors des anciennes enceintes. détruites en 1226.
Plan figurant dans « Evocation du Vieil Avignon » de Joseph Girard »
Il avait décidé de s'installer « provisoirement » dans cette ville qui appartenait alors au comte de Provence, Charles II d'Anjou, roi de Sicile et de Naples, vassal de l'Eglise et proche du Comtat Venaissin, terre d'Eglise où il séjournera plus souvent que dans Avignon. Il préfèrera le calme de Carpentras et surtout du monastère du Groseau, près de Malaucène à l'agitation d'une cité qui craquait de toutes parts pour accueillir les prélats Italiens et leurs suites. La population passera de 5 000 à 30 000 habitants au cours du XIV ème siècle et la ville se dotera de nouveaux remparts. L'accueil des juifs chassés de France dans la nouvelle « carrière » va encore accroître la surpopulation. Mais que ce soient les banquiers Italiens ou les artisans et commerçants juifs, tous vont participer au développement économique mais aussi culturel de la ville par les échanges qui se multiplient.
L'installation des Papes en Avignon changera la physionomie de la ville, par la construction de nombreuses « livrées », ces demeures occupées par les cardinaux et surtout du Palais des Papes qui domine la ville de sa silhouette de forteresse gothique, la plus importante jamais construite.
Dessin de Violet le Duc
Il y a 700 ans, les Papes ont choisi Avignon pour leur capitale et l'achat de la ville en 1348 à la Reine Jeanne, la liera pour des siècles aux états pontificaux. L'influence italienne laissera son empreinte au delà de leur simple présence, notamment à la période baroque avec la construction de très beaux édifices civils tout autant que religieux.
Cet anniversaire sera l'occasion de redécouvrir cet héritage riche de sa complexité.

2 commentaires:

Nathalie a dit…

Merci pour cet article bien plus documenté que le mien. A écouter aussi : 2000 ans d'histoire sur France Inter, l'émission de vendredi dernier (je crois que c'était vendredi) était consacré aux papes d'Avignon. Très intéressant !

fardoise a dit…

Merci Nathalie, c'est noté.