21 août 2015

Edouard Athénosy, peintre de l'école d'Avignon à Carpentras

Jusqu'au 30 septembre 2015, le musée Comtadin Duplessis propose une exposition des oeuvres du peintre Édouard Athénosy :


Sur le site de la ville de Carpentras
 A voir encore à Cavaillon en 2016 (voir commentaires)
Edouard Athénosy – centenaire d'un artiste oublié
Chapelle du Grand Couvent – Grand'Rue 
5 mars au 9 avril 2016 
 
Edouard Athénosy 1859 – 1934
Né à Saumane de Vaucluse ; fils d'un instituteur, Émile Édouard Ahténosy après des études à Orange, entre à la Préfecture de Vaucluse où il fait toute sa carrière. Parallèlement il suit les cours de l'école municipale des beaux-arts d'Avignon où il suit les cours de Pierre Grivolas qui incite ses élèves à peindre en extérieur. Parmi ses amis, Marius Breuil dont il partagera les goûts et l'inspiration pour les paysages du Vaucluse.
Considéré comme un peintre du dimanche, sans que ce soit péjoratif, sa carrière administrative le met à l'abri de la nécessité de vendre ses œuvres et préserve sa liberté de création. Il développe donc un style personnel, sur de petits formats adaptés au plein air : une peinture d'une rare fraîcheur, un trait fin et précis. 

Merci à la bibliothèque Inguimbertine pour cette exposition qui permet de découvrir cette œuvre si originale. J'avais déjà beaucoup apprécié celle de Marius Breuil, que j'avais aussi découverte à Carpentras, dans la chapelle du Collège, mais je crois bien que les couleurs à la fois vives et pourtant nuancées et tout sauf criardes d'Athénosy, m'ont encore plus séduite que celles, plus sourdes, de Breuil. Les paysages, eux, se ressemblent dans les deux œuvres, car les deux peintres ont sillonné les mêmes endroits, et ont su tous les deux restituer la lumière, la douceur de ces paysages.

PS : j'ai pu aussi tester la toute nouvelle liaison ferroviaire entre Avignon et Carpentras,  je regrette bien qu'elle n'ai pas existé avant mon départ... Une bonne raison pour les Avignonnais de ne pas bouder cette exposition très bien faite, elle propose en plus des œuvres de voir le matériel de l'artiste et d'aborder sa manière de travailler. 

4 commentaires:

brigitte celerier a dit…

j'aurais dû partir un peu plus tôt d'Avignon, aurais eu le temps l'autre jour...

Françoise Dumon a dit…

Il est encore temps...

guillaume liffran a dit…

Je vous remercie pour ce bel article, je suis à l'initiative de l'exposition de carpentras et peux vous n'annoncer que celle ci est reconduite à cavaillon. Vernissage ce vendredi 9 mars 2016 19h. Bonne visite et encore tous mes remerciements pour le maître des miniatures

Françoise Dumon a dit…

Bravo pour cette belle réussite et merci pour votre commentaire. Je rajoute l'information. Cela a vraiment été pour moi une vraie rencontre, de même ordre que lorsque j'ai découvert l’œuvre de Marius Breuil il y a quelques années.