21 octobre 2014

Les gargouilles du Petit Palais



 Difficile pour moi de parler du Petit Palais sans citer les gargouilles, sans doute les plus intéressantes ici, à Avignon, avec celles de Saint Martial, de Saint Pierre, et ailleurs de manière plus isolée, comme ici à l'hôtel de Sade, on ne peut s'empêcher de trouver un air de famille avec la première.


2 commentaires:

brigitte celerier a dit…

sont les plus belles
et les mieux conservées ou mieux restaurées

Françoise Dumon a dit…

Je trouve aussi !