18 janvier 2014

Immeuble restauré rue de l'Arc de l'Agneau



J'ai choisi ce cliché à cause de la poubelle contre laquelle j'ai pesté car elle était juste devant l'immeuble que je voulais photographier. Mais tout compte fait c'est représentatif du cas que font certains Avignonnais de leur patrimoine car ici il ne s'agit pas d'un conteneur de la ville, ceux-ci sont "camouflés".
Donc, la restauration de cet immeuble est achevée et j'ai même l'impression qu'il est déjà habité. Je ne puis rien dire de cette restauration qui pourtant a été, parait-il exemplaire et a permis des découvertes intéressantes. Mais tout cela reste secret...
Non je vais faire pour vous un petit avant après, j'ai déjà parlé de cet immeuble en 2010  ici
et en 2012 ici
 
la porte est restée la même, mais a été restaurée elle aussi, mais a perdu ses heurtoirs,


Autre disparition, le space invader qui était au coin :


heureusement que je l'avais photographié avant.(*)
Mais la comparaison des deux états permet de mesurer l'intérêt de la restauration.


(*) une page récapitulative permet de retrouver les Space Invaders déjà publiés dans le blog ICI

 NB après vérification hier, le 24 janvier 2014, il semble bien que les heurtoirs ne reviendront pas, tout a été rebouché.

7 commentaires:

Cath H.C Photographie a dit…

Joli post ! Bon week-end.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Mais QUELLES découvertes intéressantes ???

Françoise Dumon a dit…

Merci Catherine. Michel, c'est ironique ??? Je sais ce sont de toutes petites choses...

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

Ben non, ce n'est pas ironique.
Je voudrais bien savoir quelles sont ces intéressantes découvertes !

Françoise Dumon a dit…

Pardon, je n'avais pas compris les points d'interrogation. J'ai entendu parler d'une mosaïque gallo-romaine...

Tilia a dit…

Plusieurs choses m'interpellent dans ton billet, Françoise.
Tout d'abord les poubelles. Je me demande pourquoi les conteneurs à ordures ménagères, qu'ils soient de la ville ou propriété d'un particulier, n'ont pas droit de cité dans la rue.
Il me semble que tout le monde n'a pas les moyens de demeurer à son domicile pour rentrer le sien dès qu'il a été vidé (il faut bien aller travailler). Mais peut-être suis-je dans l'erreur...

Peut-être passeraient-ils mieux, d'un point de vue esthétique, s'ils n'étaient pas en plastique, mais en ferraille comme la plupart des bagnoles ;-)

Pour ce qui est de la restauration de la porte restaurée, elle me semble tout juste nettoyée et il se pourrait que l'opération ne soit pas encore terminée. Ce qui expliquerait que les heurtoirs n'aient pas encore repris leur place...

Dommage pour le "space invader" !
On dirait que la plaque de la rue a été changée, ou est-ce une impression due au "maquillage" blanc ?

Françoise Dumon a dit…

Je pense, Tilia, que c'est la couleur de la poubelle qui m'a interpellée, d'habitude elles sont grises ou vert foncé, là on ne voit qu'elle. La plaque a certainement été changée. Enfin il m'a semblé que l'immeuble était habité, j'ai beaucoup attendu pour voir si les heurtoirs revenaient, j'attends toujours et je veille :-)