1 juin 2013

Racines


Rue des Teinturiers : lorsque je suis retournée compter les passerelles, l'arrivée d'eau dans la Sorgue avait été coupée, pourquoi, je ne sais pas, mais l'une des conséquences était de voir ces racines de platane dépasser de la pierre. 

6 commentaires:

jeandler a dit…

Vraiment très curieux ce phénomène comme s'il y avait déjà une ouverture dans le mur où s'engouffrent les racines avides d'eau.

Les platanes ont soifs
rien ne les arrête
l'eau des Sorgues attractives.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

J'adore ça !
Quand l'eau est plus haute, on dirait des mains les doigts dans l'eau :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/04/16/racines-aeriennes.html
Et lui n'est pas mal non plus dans le genre plongeant :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/04/08/manjo-peiro-suito.html
:D)

brigitte celerier a dit…

l'union ici du végétal et du minéral - bien vu

Françoise Dumon a dit…

Belles vues Michel, on imagine ici la force du végétal qui arrive à passer à travers la pierre. Effectivement lorsque les arbres ont soif, rien n'arrête leurs racines.

Tilia a dit…

Ce platane avait tellement soif qu'il a vidé la Sorgue !

Françoise Dumon a dit…

On pourrait le croire en effet Tilia, le plus surprenant a été de voir la Sorgue quasiment à sec avec toute l'eau qu'il est tombé.