15 mai 2013

Restauration de façade d'un ancien moulinage rue des Teinturiers



J'avais déjà présenté cet ancien moulinage de la rue des Teinturiers dans un article consacré au patrimoine industriel de cette rue, le plus visible en étant les roues à aubes qui subsistent.
Article ICI
Depuis, ce beau bâtiment s'est offert - ou plutôt on lui a offert - un ravalement qui modifie tout  l'aspect de cet angle de rue.




Pour mémoire :


















Et pour ce qui est de la passerelle (voir commentaires) j'ai retrouvé une photo de 2010, date du premier article, qui montre l'état de l'une des passerelles et de la première entrée, rien à voir :



















Pour répondre à Tilia, j'aurais du consulter mes photos de l'immeuble restauré, car sur l'une on peut voir les deux  autres passerelles,


la passerelle de la première photographie est située avant l'axe de roue vide...

NB : Pour résoudre définitivement ce mystère, je suis retournée sur place pour faire de nouvelles photos, plus explicites, voir l'article ici

11 commentaires:

brigitte celerier a dit…

très beau travail respectueux - l'aime cette bâtisse !

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Il est toujours plaisant de voir des façades retrouver un peu de leur architecture d'origine.
Mais qu'en est-il de l'intérieur ?
:D

Françoise Dumon a dit…

c'est bien parce que je ne sais rien de l'intérieur que j'ai précisé restauration de façade. Tout ce coin a retrouvé un air de jeunesse.

jeandler a dit…

Comme quoi, parfois, un coup de lifting n'est pas inutile permettant de retrouver la beauté d'antan.

Tilia a dit…

Il y avait deux passerelles à droite de l'axe de roue vide.
Celle que l'on voit (située à gauche de cet axe) semble nouvelle...
Les deux autres existent-elles encore ?

En dehors de la porte, dont je n'aime ni le style ni le décroché de la moulure située au dessus, dans l'ensemble je trouve cette restauration de bon aloi.

Françoise Dumon a dit…

Il semble bien que ce soit la passerelle qui existait avant, simplement refaite elle aussi. De l'autre je ne me souviens pas.

Tilia a dit…

Merci pour la photo supplémentaire, mais elle ne résout pas le problème.

Au vu de cette photo de 2011, où l'on remarque un axe de roue vide à gauche des deux passerelles, on peut supposer que la passerelle d'aujourd'hui est nouvelle...

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

C'est toujours la même passerelle.

Françoise Dumon a dit…

Il semble bien que Tilia ait raison et qu'il s'agisse d'une nouvelle passerelle. Cela se voit au fait qu'elle dépasse du mur, aucune des autres ne dépasse. Celle photographiée en 2010 est en fait la plus proche de la construction qui enjambe la Sorgue.
Comme je n'avais pas pris ces photos pour compter les passerelles, j'avais du mal à m'y retrouver.

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

Exact ! J'ai confondu !
Ils ont ouvert une nouvelle porte et créé une nouvelle passerelle, en amont des deux autres.

Françoise Dumon a dit…

Tilia a un oeil de lynx, j'y étais, j'ai pris des photos, et cela ne m'a pas sauté aux yeux. Bravo Tilia !