9 novembre 2012

De la restauration du Palais des Papes.



Hier matin, tôt, j'ai pris ce cliché à cause de la lumière rose sur le Palais.
Je voulais attendre le démontage complet des échafaudages de la tour de Trouillas
pour évoquer le sujet des restaurations du Palais. En effet, la tour voisine, celle des 
Lattrines, ou aussi Tour de la Glacière, a été restaurée en 2006 et l'on peut voir que 
sa blancheur ne s'estompe pas si vite que cela.
J'avais pris une photo le 5  mars 2006, les échafaudages étaient encore là :


 le 15 avril, ils avaient disparu :


et, en exergue, les feuilles avaient bien poussé.

Ces photos seront aussi un témoignage de l'état de la tour de Trouillas avant restauration, 
ou devrais-je dire reconstruction... si elle fut jamais telle que nous pourrons la voir désormais?
 

10 commentaires:

brigitte celerier a dit…

m'exaspèrent ces créneaux qui poussent partout - un côté Disney land
Mais ta photo est sublime

Françoise Dumon a dit…

Merci Brigitte, et encore je n'ai pas réussi à capter tout à fait cette lumière. Je vois ici un intérêt à photographier si souvent la vue que j'ai de ma terrasse.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

On peut voir sur les dessins de Martelange, que la tour avait des créneaux.

Maintenant c'est la tour de la campane qui fait sale... :D)

Françoise Dumon a dit…

Et surtout le mur entre les deux... Sur la photo de la tour de Trouillas avant travaux, on voit bien l'amorce des machicoulis.

Merula a dit…

Ca donne un petit côté "cancan" à ce mastodonte, c'est peut-être dommage.

jeandler a dit…

On se croirait revenu en plein XIV ème siècle !

Tilia a dit…

Merveilleux ciel pastel
trace d'or sur le palais
une fenêtre éclairée
la vierge fantomatique

Une image envoûtante

Françoise Dumon a dit…

Faire mieux qu'au XIVe peut-être ? Merci Tilia, à avoir cette image toujours devant mes yeux, je tente d'en conserver les lumières passagères, pas toujours facile.

jeandler a dit…

Faire mieux qu'à cette époque ? Pas certain. Combien de temps durera ce rajeunissement ?

Françoise Dumon a dit…

Je pensais au gigantisme, pour la durée, c'est autre chose.