25 septembre 2012

Les niches se repeuplent - suite


Rue du Rempart Saint Lazare, une madone italienne est venue s'installer dans la niche vide.



La première statue (à vérifier) et la niche vide, telle qu'elle était jusqu'à ce mois de septembre.

6 commentaires:

brigitte celerier a dit…

avec une grille à la fois épaisse et plus discrète que l'ancienne

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Je suis offusqué par les grilles !

Françoise Dumon a dit…

Certes Michel, mais elles sont effectivement plus discrètes comme le dit Brigitte. C'est sans doute, au cas où elle ait des envies d’escapades comme la première.

jeandler a dit…

Revenue
dans une prison plus légère...

Tilia a dit…

Bonne nouvelle.
On est passé du moucharabieh à une simple grille de protection. Mais le travail n'est pas propre, les trous de la précédente subsistent. Ce n'est pas esthétique.

Françoise Dumon a dit…

Je crois que l'esthétique n'est pas la vocation première de ces niches. C'est l'intention qui compte. La statue est aussi moins belle que celle qui a disparu.