6 septembre 2012

Heurtoirs de porte - 3



Deux heurtoirs jumeaux et tous deux amputés, mais il reste le principal.

6 commentaires:

jeandler a dit…

Mes lions, superbes et généreux : ils ont tout donné. À quoi peut bien servir un marteau sans maître ?

Françoise Dumon a dit…

Ils ne servent plus que de décor à présent, c'est déjà bien.

Tilia a dit…

Ton œil acéré a su les repérer.
Ces lions ressemblent à des chanteurs d'opéra, mais le son a été coupé. Par contre, le rideau de scène est d'un vert rutilant. Bravo Françoise, pour ce coup de projecteur.

Françoise Dumon a dit…

Lorsque je commence une série comme celle-ci, j'ai le regard plus acéré et je repère ce que je ne voyais pas avant. Je cherche avant tout différents exemples de heurtoirs.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Il appellent maintenant au baiser.
On pourra les appeler Heurt...ebise !
(On est pas des anges...)

Françoise Dumon a dit…

Non, eux non plus...