3 août 2012

Vue d'Avignon dans un tableau représentant Saint Agricol



Dans ce tableau daté de 1815, on aperçoit la ville en arrière plan, Notre-Dame des Doms sans la Vierge monumentale, le Palais des Papes sans les crénelages...
Au premier plan une cigogne : comme le veut la légende Saint Agricol, évêque de la ville au VIIe siècle, en chassa les cigognes à cause des serpents morts qu'elles avaient apportés avec elles et qui l'empestaient. Cette légende est expliquée devant le tableau.

7 commentaires:

brigitte celerier a dit…

tins j'apprends l'opposition de Saint Agricol aux cigognes (jolie histoire)
la ville comme dans un rêve

Françoise Dumon a dit…

J'ai pris le temps de lire, je ne connaissais pas non plus.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Correspond à peu près à l'époque de cette gravure représentant le palais des papes :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2009/09/05/lou-palais-di-papo-vers-1840.html

jeandler a dit…

Une bien curieuse légende...
La lumière sur le Palais est fort tendrement rendue.

Françoise Dumon a dit…

Je trouve aussi que la lumière est belle pour un arrière plan.
Effectivement Michel, elle doit dater d'à peu près la même époque. J'ai d'ailleurs publié aussi cette gravure, dans l'article sur les tourelles.

Tilia a dit…

Dans son Dictionnaire, à propos de la rue Petite Fusterie, Paul Achard écrit ceci C’est au midi de cette rue, devant l’église de Saint-Agricol, qu’on faisait escalader annuellement, le 2 septembre, un mât surmonté d’une cage dans laquelle on avait enfermé des oisons. Ils simulaient les cigognes que Saint-Agricol avait miraculeusement fait venir et ensuite
congédiées, suivant les convenances des habitants d’Avignon. Cet usage qui avait pris son origine dans la naïve piété des anciens, ayant dégénéré en escalade, fut supprimé, par une ordonnance de l’Archevêque, datée du 29 mai 1738.

Ce qui paraît plus logique comme explication.
La cigogne tenant un serpent dans son bec figure sur les armes de St Agricol.

Françoise Dumon a dit…

Merci pour cette citation Tilia,il précise les choses. Mes articles ne se veulent pas aussi exhaustifs que les tiens et je me contente de citations. Je donne des pistes, tout au plus.