22 janvier 2012

"Cartes et plans d'Avignon XVIe-XXIe siècles" une exposition des Archives Municipales

Cette exposition a pris les murs extérieurs des Archives Municipales d'Avignon pour support et nous fait voyager à travers les siècles, mais aussi à travers des visions originales.


Par exemple ce plan de 1598 qui tente de faire du Palais des Papes un monument central, au risque de faire paraître le ville bien étriquée dans sa partie orientale.


Ce plan de 1603 se veut une représentation de la ville au temps de Saint Bénézet, à la fin du XIIème siècle. (Et c'est celui qui figure dans la bannière du blog)

Sur une carte de 1931, j'ai retenu un détail :


La  rue De Lattre de Tassigny n'existe pas et l'actuelle rue de la Bourse s'appelle encore "rue des Chevaliers". Paul Pansier dans son dictionnaire des anciennes rues d'Avignon, indique qu'elle s'est appelée, depuis sa première mention en 1353, "carreria Porqueriorum", ou rue des Porquiers ou Porchiers. C'est au XVème siècle qu'elle devient tout d'abord la rue des Cavaliers ou de la Cavalerie avant d'appeler rue des Chevaliers, nom qu'elle porte encore en 1931.

8 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Intéressant mais un peu frustrants tous ces plans. Difficile d'y voir clair sans les étudier suffisamment longtemps et sur des reproductions suffisamment précises.
Mais on voit bien la double enceinte.
Notre future rue Joseph Vernet était au bord du Rhône !
Mais que sont ces arcades que l'on voit au-dessus ?

jeandler a dit…

Les voici ces remparts du XIIè siècle dont nous parlions hier !

Comme chez moi, la ville a gardé souvenirs des différentes structures et plans tracés au cours de l'Histoire. Une ville comme différents puzzles superposés, s'ajoutant, se mêlant. Une mosaïque.

Françoise Dumon a dit…

Puzzle et mosaïque, ce sont bien les mots qui conviennent.
Michel, ce sont mes photos qui ne sont pas nettes. Les plans anciens sont souvent trop imprécis, problèmes de report surtout. Pour ce qui est des arcades je ne sais pas, le passage couvert construit par les Romains était sans doute déjà démoli, et il s'agit d'une extrapolation.

Françoise Dumon a dit…

Limites d'un couvent ?

Tilia a dit…

Il serait intéressant de savoir pourquoi on a choisi "la Bourse" (plutôt qu'autre chose) pour baptiser l'ancienne rue des Chevaliers.

Françoise Dumon a dit…

Pour citer Hervé Aliquot :" elle s'appela rue de la Paille avant d'être nommée rue de la Bourse à cause de l'ancienne bourse de commerce située en face de l'autre côté du cours Jean Jaurès, et qui a disparu dans les années soixante". Entre les deux guerre elle serait devenue la rue des bordels, toujours selon Hervé Aliquot.

Père Ipathe a dit…

Passage normal de rue de la Bourse à rue des bourses...

Françoise Dumon a dit…

Oh oh !