11 octobre 2011

Les gargouilles - suite

Église Saint Pierre, le cri ou le chant ?
Souvenez vous de sa jumelle :


 

9 commentaires:

Merula a dit…

Quelle force !!

jeandler a dit…

Le cri
du plus profond des entrailles
destiné à éloigner les démons.

fardoise a dit…

L'une a l'air de s'arracher du mur et l'autre effectivement semble sortir le cri de ses entrailles.

lireaujardin a dit…

Dieu, qu'ils sont laids !

Merci Fardoise, grace à toi, je lève davantage le nez en marchant dans les rues.

Tilia a dit…

Cri d'effroi d'un moine encapuchonné
Cri de surprise d'une noble dame en touret

fardoise a dit…

On se demande pourquoi ces gargouilles se devaient d'être laides et parfois effrayantes.

lireaujardin a dit…

pourquoi si effrayantes ? pour chasser les démons et terroriser les croyants afin qu'ils viennent tous se réfugier dans l'église... un classique du genre.

Anonyme a dit…

Le rôle symbolique de la gargouille est de rejeter des édifices religieux, les énergies néfastes. D’un point de vue plus pratique elle permet aussi l’évacuation des eaux sales des gouttières. D’où l’aspect généralement hideux des gargouilles recrachant de l'eau sale.

hrms

fardoise a dit…

Effrayer les démons et déverser la saleté vers l'extérieur, oui sans doute.