19 août 2011

Gargouille - église des Célestins


Encore un animal hybride comme le Moyen-Age les aimait. 
Je n'avais pas encore montré cette église que j'ai peu photographiée. Elle est un peu trop pimpante, pour cause de restauration récente et son caractère inachevé dérange. Ou bien est-ce une sorte de démesure ?

13 commentaires:

Avignon a dit…

Endroit sacré, endroit maudit...
En tout cas, je ne sais pas où en est la rénovation intérieure de l'église, mais il me paraît nécessaire d'attribuer à cette dernière une fonction socio-culturelle. Une activité permanente en ce lieu y mettrait un peu de vie.

claude a dit…

Bonjour Fardoise !
Merci de ton passage et de ton commentaire. Demain je posterai sur un autre peinte, peu connu et bourré de talent.
Je connais peu Avignon pour y être allée seulement une fois, quand j'étais adlescente.
Je le connais un peu mieux par le blog de Nathalie.
A bientôt !

fardoise a dit…

On ne saurait vraiment dire ce qui dérange le plus. Développer les activités qui s'y déroulent serait une excellente idée, elle ne sert que très épisodiquement et cela servirait à la faire mieux connaître, tant il est vrai que l'intérieur est plus intéressant.
Merci Claude, j'ai oublié de préciser que je venais de chez Nathalie.

brigetoun a dit…

je trouve que curieusement l'intérieur a mieux résisté à la restauration tueuse que la façade.
'aime beaucoup dans cette église son côté foutraque, les fenêtre ogivales ouvrant sur angelots baroques, le sol indécis ...

Marisol a dit…

Je l'ai découverte sous un soleil époustouflant et contrairement à toi, Françoise, je l'ai adorée trouvant à la place ainsi dégagée et à ses dimensions un côté très italien. La gargouille ne m'avait pas échappée et tu l'as très bien photographiée.
Bises.

fardoise a dit…

Je préfère de beaucoup l'intérieur. De l'extérieur, j'ai l'impression d'être écrasée. Pour la photo, il faut avouer que j'en ai pris plusieurs, et celle-ci je l'ai prise de plus loin, depuis la rue qui lui fait face. J'ai trouvé que l'on voyait mieux son expression dans l’œil.

Tilia a dit…

Un bouc aux cornes inexistantes, à moins que les arcades sourcilières en tiennent lieu ! Très intéressant tout de même, et super bien cadré.
Je pense n'avoir jamais mis les pieds dans cette église. Une visite à inscrire dans le programme de mon prochain séjour (cet automne, si tout va bien).

lireaujardin a dit…

ah oui, l'oeil de pierre et son regard oblique, je n'avais pas remarqué : belle photo, bien joué !

fardoise a dit…

La tête fait penser à un autre animal, chien ou ? Vu son regard, on préfère qu'il reste de pierre.

Walt a dit…

Imagine l'animation :
il détend soudainement ses pattes et saute au sol !

fardoise a dit…

Non, vraiment, je préfère qu'il reste où il est !

nathalie a dit…

Très bien cadré sur le regard en coin, bravo !
(en encore la lumière...)

fardoise a dit…

J'ai hésité entre deux photos. Sur l'autre la bête se détachait sur un fond plus flou, mais j'ai trouvé que la partie plus sombre le faisait plus ressortir. Et surtout une vue plus de face permettait de capter d'avantage le regard.