3 juin 2011

Mini gargouille


Sous le toit de l'hôtel de Crillon, rue du Roi René, ces gueules ouvertes doivent servir à l'écoulement des eaux de pluie.

12 commentaires:

brigetoun a dit…

de très belles aussi rue de la petite fustrerie

Avignon a dit…

Il doit y en avoir plusieurs alors, non ?
Allez, on veut toutes les voir !

Tilia a dit…

Trop mignonne cette petite trogne de gargouille arroseuse de passants !

jeandler a dit…

Une toiture difficile à supporter, semble-t-il. On devrait observer les traces laissées par l'eau d'écoulement.

fardoise a dit…

J'irai voir rue Petite Fusterie. J'en ai choisi une parmi toutes, car elles se ressemblent.

fardoise a dit…

C'est vrai qu'elle semble avoir beaucoup de mal à supporte la toiture. Je ne suis pas très sûre que l'eau s'écoule vraiment par là. Ce n'est peut-être que décoratif.

Miss Lemon a dit…

Je me régale de ces détails que presque plus personne ne regarde.

A propos des trois sœurs cisterciennes, malgré la foule il me faudra y aller.
Je choisirai le saison creuse puisque à l'année désormais je serai proche.
Merci de vos publications.
Miss.

weekend et coup de brosse a dit…

Superbe photo, quel lourd fardeau que ce toit !
Bon week-end à toi.
cath.

hrms a dit…

Il doit s'agir d'un élément ancien conservé lors de la restauration de la toiture. Comme mentionné plus haut l'absence de traces d'écoulements montre bien le caractère désormais purement décoratif de cette gargouille. Ce qui n'enlève rien à son charme.

hrms

lireaujardin a dit…

Elle est très belle et étrange aussi, avec son front qui semble écrasé par les tuiles.

Merlin a dit…

Un zoom toujours aussi performant !

fardoise a dit…

Je n'ai photographié qu'une seule de ces têtes, il y en a tout le long du toit. L'hôtel de Crillon est en ceci remarquable que tous les détails sont soignés et les sculptures très expressives. Je les photographie régulièrement mais les photos ne sont pas toujours à la hauteur...