25 juillet 2010

Décrépitude - 2 - Hôtel de Fortia de Montréal


Situé rue du Roi René, face à celui des Balbes de Crillon, voici son état actuel :


Paul de Fortia acquiert cette demeure au XVIIème siècle et a chargé François de Royers de la Valfenière d'en établir les plans en 1637. Une galerie fut décorée par Nicolas Mignard. En 1774, la famille de Fortia cesse d'être propriétaire de cet hôtel particulier.


19 commentaires:

brigetoun a dit…

j'ai mal - et je regarde Crillon par goût et pour ne pas voir l'avancement des dommages et puis j'i honte et je lui jette un coup d'oeil

Avignon a dit…

Les grotesques font la gueule !

fardoise a dit…

C'est vrai Brigitte que j'ai du mal à regarder aussi l'avancement des dommages. Mais depuis longtemps déjà je voulais témoigner de ce scandale.
Et c'est vrai aussi, Michel, les grotesques font la gueule, tant qu'ils le peuvent encore.

Sciarada a dit…

Ciao Fardoise, what show this pilaster with such decoration, it is beautiful!

fardoise a dit…

Yes it was... but now, it's so ruined !

Les Idées Heureuses a dit…

Opération immobilière dans le futur?
On laisse pourrir jusqu'à la moelle puis ... on démolit la conscience "tranquille"!

fardoise a dit…

Y-a-t-il seulement un idée derrière tout cela ? J'espère que ce n'est pas la démolition.

Avignon a dit…

Il y a, j'imagine, derrière cela, une famille qui attend, voire une personne d'un certain âge qui n'imagine pas faire une telle dépense...

Tilia a dit…

Entre Structurae, pour qui cet hôtel particulier est devenu propriété d'état en 1790 (puis coupé en deux et revendu) et la base Mérimée, dans laquelle il est classé depuis 1992 pour ses façades (les décorations intérieures ayant disparu...) tout en étant la propriété d'une personne privée, les informations se recoupent et font apparaître le sort peu enviable des monuments historiques...

Tilia a dit…

Erreur dans mon commentaire précédent : le classement des façades date de 1954 (1992 c'est le copyright de l'article!)

Tilia a dit…

Dernière chose : je viens de scanner les précisions complémentaires données par Joseph Girard dans son "évocation du vieil Avignon", car il mentionne que l'hôtel de Montréal fut un temps la propriété de M. d'Armand. Un quidam qui est sans doute à mettre en relation avec l'hôtel d'Armand, en face duquel j'ai passé au moins vingt ans de ma vie.

Voici ce que dit J. Girard :
L'hôtel de Montréal, (...) cessa d'appartenir aux Fortia en 1774. Le marquis de Calvière écrivit à ce propos à Esprit Calvet : « Le nouvel acquéreur de la maison de feu M. de Monréal s'est fort bien et fort grandement logé. (..) Je m'imagine qu'on ne croyait pas dans la ville que M. d'Armand fut si riche. » M. d'Armand revendit cependant l'hôtel de Montréal au marquis de Conceyl. Sous la Révolution, l'hôtel devint bien national et fut divisé par la suite en deux parties, sous deux numéros distincts, le 8 et le 10, et appartenant à deux propriétaires différents.

fardoise a dit…

Je n'ai pas mentionné les détails donnés par J.Girard (sauf celui de ceux qui y avaient travaillé) et j'ignore qui est propriétaire aujourd'hui, j'imagine bien comme le dit Michel, une personne âgée ou une famille lointaine pour qui la dépense serait exorbitante. C'est certain que le fait d'être classé ne garantit rien, même au patrimoine de l'Unesco, comme on a pu le voir en Afghanistan.

Tilia a dit…

Actuellement il y a sûrement toujours deux propriétaires. C'est l'impression que j'ai en notant les différences d'aspect entre le n°8 et le n°10.

La façade du n°10 est en bien meilleur état que celle du 8. Le changement des fenêtres du premier étage paraît démontrer que le 10 est habité, contrairement au 8 en pleine décrépitude. Par contre, ces nouvelles fenêtres ne sont pas une réussite esthétique !

Merula a dit…

Aie aie aie, cela fait mal de voir des bâtiments comme cela à l'abandon.
On sent bien là que lorsque l'homme tourne le dos, la nature reprend la main.

fardoise a dit…

C'est tout à fait vrai pour l'aspect très différent des deux parties. Et je pense que celle que j'ai photographiée ne résistera pas longtemps encore.

jeandler a dit…

Un désastre!
Peut-on attendre un miracle?

fardoise a dit…

Pour l'instant les dégâts peuvent sans doute être réparés, mais bientôt il faudra un miracle, oui !

Michel Bourgue a dit…

Merci pour la personne âgée car Mlle Ca....a mon age.....
Je ne pense pas qu'elle est d'héritiers mais avec son salaire elle ne peut pas faire face..
Son intérieur est dans le 2° livre sur les demeures cachées
J'y suis passe ce Jeudi le spectacle est triste et alarmant...

Françoise Dumon a dit…

De plus en plus alarmant. Je pense que l'âge de la personne qui occupe le lieu n'est pas en cause, son isolement sans doute d'avantage.