5 mai 2010

L'hôtel de Montaigü

Situé rue du Four de la Terre, cet ancien hôtel particulier abrite aujourd'hui les Compagnons du Tour de France. 
Construit au XVIIème siècle, par l'architecte François Royers de la Valfenière, il possède le plus bel escalier d'Avignon,

Il a été acquis par la ville depuis les années 1970 et il est loué par les compagnons qui y ont installé une école,


et se visite lors des journées du patrimoine. On peut voir au rez de chaussée les œuvres des compagnons et à l'étage les salles de cours. Des démonstrations d'ébénisterie, de serrurerie sont, entre autres, proposées dans la cour. 
Photographies de 2007.
Si le travail des compagnons vous intéresse,  les 8 et 9 mai 2010, ils présenteront leurs métiers à la Tour d'Aigues:

-->
Pour plus d'informations : http://compagnonnage.info/blog

10 commentaires:

Avignon a dit…

Et il a terriblement besoin d'être restauré !

brigetoun a dit…

un endroit fabuleux - vraiment -

jeandler a dit…

Le plus bel escalier... mais les murs ne sont pas à la hauteur.
les compagnons vont-ils trouver un pinceau et un pot de badigeon pour éclairer cette belle envolée?

fardoise a dit…

Effectivement une restauration s'imposerait, c'est pour cette raison que j'ai mis la date des photos, depuis 2007 peut-être y-a-t-il eu des travaux ?

Avignon a dit…

Point de travaux que je sache.
M'est avis que les compagnons auront quitté les lieux avant l'éventuelle restauration.
Encore un hôtel promis à la vente ?

Avignon a dit…

Le fantôme d'Avignonnais-la-Vertu y est visible... !
http://avignon.midiblogs.com/archive/2007/12/01/a-moi-compagnons.html

fardoise a dit…

Effectivement, l'ombre d'Agricol Perdiguier hante les lieux. Les compagnons vont donc quitter les lieux ?

Anonyme a dit…

Mon ami habitait rue du four de la terre juste en face des Compagnons, à hauteur de la niche en face, et je peux également vous dire qu'à l'époque aux derniers étages je crois bien que l'hôtel faisait aussi internat car on voyait les lits des étudiants...

bourgue michel a dit…

Dernièrement lors d'une visite j'ai appris que la Marie était propriétaire des murs.
Un projet de rénovation est dans un tiroir mais pas d'entente pour une date précise entre les deux intéressés (mairie/compagnons)

Françoise Dumon a dit…

Je suis toujours sidérée par l'état de ce bâtiment, surtout qu'il abrite une école.