4 janvier 2010

Réhabiliter ou construire ?


Rue Bonneterie, un immeuble récent fait face à des maisons anciennes restaurées.
Cet ensemble réhabilité est plutôt une réussite, du moins de l'extérieur, de l'intérieur je ne sais pas.
Mais je n'aime pas du tout l'immeuble récent, je ne peux pas dire moderne, non plus que contemporain, tant il manque de style.
Et vous qu'en pensez vous ?
Faut-il détruire si c'est pour construire à la place des immeubles sans style, qui de plus ne sont pas bâtis pour durer ? D'après ce que j'ai pu constater, il existe de très bonnes équipes dans le département de Vaucluse, hautement qualifiées en matière de restauration. Mais lorsqu'il s'agit de construire, étrangement le coût est tellement à la baisse qu'il devient impossible d'envisager des matériaux traditionnels, comme ceux utilisés dans beaucoup de réhabilitations ; non plus que des matériaux contemporains performants. 
A l'heure où il est préférable de construire "écologique", est-ce tout autant possible lors de réhabilitations ?

13 commentaires:

brigetoun a dit…

le problème des villes sauvegardées et des architectes des bâtiments de France qui ne laissent passer que du ni-oui-ni-non
Solution : le très neutre (et ne pas s'amuser aux petites coquetteries très marquées dans le temps de ce bâtiment) ou, si l'on pouvait, le totalement assumé comme contemporain. Ceci dit l'architecture "bâtiment d'habitation" contemporaine est assez nulle d'une façon générale

fardoise a dit…

Je suis aussi pour le contemporain, surtout s'il permet l'utilisation de matériaux performants et surtout, s'il fait l'effort de s'intégrer. J'aime bien la note: "petites coquetteries" c'est tout à fait ça, que l'on fasse cela en décoration intérieurs, mais sur un immeuble ?

Nathalie a dit…

Tu sais ce qui m'a agacé dans cet immeuble en particulier, quand je l'ai vu monter ? C'est qu'ils ont repris l'emplacement exact de l'ancien en empiètement sur la rue, ne dégageant même pas un trottoir décent pour les poussettes. Moi j'aurais offert à la placette un peu plus de respiration avec quelques mètres carrés en plus. Maintenant je m'y suis faite.

Complètement d'accord aussi avec la remarque de Brigetoun

fardoise a dit…

Oui c'est bien dommage de n'avoir pas valorisé cette placette, personnellement je l'aime beaucoup. Pour ce qui est des trottoirs, à Avignon, ils passent en tout dernier, et les piétons empruntent la rue, forcément.

Mathilde a dit…

Je pense qu'il y a des quotas de budget pour la réhabilitation et d'autres pour du neuf ! Dans tous les cas tout cela n'est qu'une question d'argent, de gros sous même, plus qu'un réel soucis d'architecture ou d'écologie, même si les arguments d'écologie, ou autres, deviennent de bons prétextes pour faire valider un projet x ou y. A priori, le côté financier primera toujours avant de réelles besoins, ou goûts pour un style plutôt qu'un autre ! Ce sont les promoteurs qui décident avec l'accord de la région, de la municipalité, on a rien le droit de dire, que de subir ! Rentabilité avant tout est la règle d'or, surtout dans l'immobilier. Sauf, en Corse, même si je suis loin d'être nationaliste !

fardoise a dit…

Oui Mathilde, nous n'avons pas grand chose à dire, même s'il s'agit de nos logements et de notre environnement. Il me semble que dans une ville comme Avignon, au fort patrimoine architectural, il devrait y avoir des "interdits", ces petites fantaisies par exemple.

Lou Ravi a dit…

Il y a pire que cet immeuble. La crainte que l'on peut avoir ici c'est qu'il vieillisse très vite. Difficile de faire du logement à loyer modéré en construisant obligatoirement cher pour respecter l'harmonie de la ville ancienne. Alors on est tenté par des solutions bâtardes...Quant à la mixité sociale c'est du pipeau tant que l'on a pas fixé aux habitants des règles de vie communautaire et que l'on ne les fait pas respecter à la lettre. Je me suis bien marré quand j'en ai entendu certains proposer de faire des logements "sociaux" dans l'ancienne prison...Comment s'y seraient-ils pris ?
Le contemporain peut d'abord choquer puis s'intégrer comme c'est le cas avec le San Miguel rue Ninon Vallin. Il faut dire que nous avons eu là à faire à un architecte hors pair, Max Bourgoin qui entre autres a aussi construit le siège de Groupama route de Lyon quartier de La Croisière.

fardoise a dit…

J'ai donné mon avis sur les logements sociaux dans la prison, sur mon autre blog. Cet immeuble je le trouve très laid, on peut faire du fonctionnel, du pas cher, mais au moins simple, pas avec des fanfreluches et une couleur rose qui fait qu'on ne voit plus que ça.
Ce n'est pas parce qu'on fait des logements sociaux qu'on arrive à la mixité sociale, tout à fait d'accord, car il faut savoir déjà qui on va mettre à l'intérieur, quels sont vraiment les critères d'attribution.

fardoise a dit…

Il y a d'autres immeubles récents dont je parlerai sans doute.

. a dit…

j'aime bien cet immeuble, il est mixte de tradition & de modernité, il pourrait être l'archétype de l'Avignon qui change???? Cela n'engage que mon goût, cela dit, ce qui me fait gerber chaque fois que je passe devant c'est le nombre de graffiti qui le défigure!
J'e n'en dirais pas plus...

fardoise a dit…

Tout à fait d'accord pour les graffitis, et pour l'immeuble, je me doutais bien que tout le monde ne partageait pas mon opinion et c'est bien de le dire ici. C'est avec le débat que l'on avance.

Anonyme a dit…

Bien d'accord pour reconnaître la sotte vanité de cet immeuble.
Tout partout on voit des dispositifs anti-pigeons sur le moindre rebord et là, on leur offre des aires d'atterrissage grand standing, que l'on dirait équipées pour s'amuser à viser dans le trou afin de conchier (et compisser tout à la fois) le voisin d'en dessous ! C'est à mourir de rire.

Yvelinoise

fardoise a dit…

Et je suis morte de rire, merci Yvelinoise.