26 octobre 2009

Lavandes

Soleil couchant sur le pont... et les lavandes, sans doute plantées là pour faire plus couleur locale.

9 commentaires:

Avignon a dit…

Quand on pense qu'il y en a qui la vendent...

fardoise a dit…

Il parait que l'huile essentielle de lavande est toxique... Sans doute y-a-t-il des gens qui la boivent !

Michel Benoit a dit…

Yvelinoise me dit qu'elle n'arrive pas à poster de commentaires ici...
Alors j'essaie sans compte Google ou autre.

J'aimais bien "États et lieux"...

fardoise a dit…

Il y a eu un bug et j'ai du mal à publier, moi aussi, ce qui explique le silence sur ce blog. Je suis à deux doigts de le supprimer:
1, à cause du bug
2, parce qu'il y a déjà des blogs intéressants sur Avignon, n'est-ce pas !
3, je n'ai pas beaucoup de temps à lui consacrer.
C'est seulement le travail déjà investi qui me fait hésiter.

Avignon a dit…

Mais le travail investi restera, lui.
Il ne faut pas le supprimer surtout !

Et après tout rien ne nous oblige à la régularité...
Plus on est nombreux, plus on voit de choses !!!

fardoise a dit…

Merci pour ces encouragements à ne pas supprimer ce blog, même si pour le moment je n'ai rien de particulier à publier...

Nathalie a dit…

Comme Michel j'aime particulièrement le nom "Etats et lieux".

Comme Michel je pense qu'il ne faut surtout pas supprimer ton blog, il a sa vraie originalité. Qui sait si l'actualité ne te donnera pas soudain un jour envie de le relancer ?

Lou Ravi a dit…

Bonjour, je passe assez souvent mais laisse rarement un commentaire. Sûrement pas facile de tenir un blog. Il faudrait alimenter chaque jour des pages que d'incertains liront. Je connais des blogs admirables sans aucun commentaire. J'en connais où personne ne va...Pour beaucoup d'autres c'est la rhubarbe contre le séné. Moi j'aime bien votre côté appliqué et attentif. Modeste et à l'écoute, cela transparaît quelque part. L'avignonais que je suis a souvent du mal à se retrouver chez certains qui croient connaître cette ville dont ils ne saisissent pourtant guère autre chose que le cadre étroit de leur quartier, de leurs sorties "culturelles", de leurs amis. Comme vous le dites ces lavandes sont là pour faire faussement couleur locale. Bien des choses sonnent faux dans cette ville et on n'est pas à quelques carrés de néo-provençalisme près.
Pour revenir à votre blog vous soulignez "ne avoir à dire, pour le moment". Trop modeste ou pas très motivée pour s'exposer d'avantage...Alors même si vous dites peu,dites-le, de temps en temps. Il y aura toujours quelque chose à partager ensuite. Même si c'est en silence. Bien à vous. Hervé.

fardoise a dit…

Merci, cela fait chaud au coeur. J'aimais bien le titre, "états et lieux", mais ne correspond plus à ce que je veux faire de ce blog. Je renonce à ce que j'envisageais, un état des lieux, cela suppose une bonne connaissance du passé, de l'histoire de la ville. Impressions, c'est plus ce que je veux privilégier aujourd'hui. Ne pas donner de leçons, surtout aux Avignonnais, sur leur propre histoire. Comme sur mon autre blog, je fonctionne au coup de coeur, à l'interrogation et au besoin d'aller chercher les réponses, qui amènent d'autres questions...
Donc, moins d'articles de fond, plus de notes rapides.