2 juillet 2009

Tags

L'un des plus beaux hôtels particuliers d'Avignon, rue du Roi René, celui des Berton des Balbes de Crillon. Un édifice représentatif du baroque avignonnais...
Revisité...
La question qui se pose face à cette nouvelle mode de graffiti, c'est de savoir si le meilleur moyen de lutter contre cette forme de lèpre, est d'effacer au fur et à mesure les inscriptions, ou bien comme ici, de ne rien faire ?

6 commentaires:

jeandler a dit…

Une mode qui dure et qui perdure.
Ces écritures (?), ces marquages, n'ont-ils pas quelque chose de baroque ?

Avignon a dit…

Après tout, la peinture ne protège-t-elle pas la pierre ?
Elle lui fait moins de mal que le vent !
Il n'est pas question de dégradation d'édifice, mais juste d'agression visuelle, non ?

fardoise a dit…

Oui au moins ne sont-ils pas gravés dans la pierre, comme c'est très souvent la mode sur les monuments et autres lieux touristiques. Mais il n'est pas certain que la peinture n'attaque pas la pierre. Si l'on regarde l'état de l'immeuble d'en face, qui lui n'est pas tagué, on peut se demander effectivement ce qui vaut le mieux.

Nadine de Trans en Provence a dit…

Coucou Fardoise,
Mon Dieu, c'est horrible, terrible, cela me choque et d'indigne ! Peut-être suis-je trop conservatrice mais ces tags envahissent tout et plus personne en respecte rien pas même les maisons, les monuments, notre beau patrimoine fout le camp !
Bises de Trans,
Nadine

fardoise a dit…

Moi aussi je trouve que les tags, même artistiques, défigurent le paysage. Question de goût sans doute.

Michel Bourgue a dit…

La façade de la banque Chaix vient d'être refaite ....propre pour combien de jours ...?