12 juin 2015

Dans la quiétude de la rue des Teinturiers


Mercredi 3 juin, lors de ma visite éclair à Avignon, je suis passée par la rue des Teinturiers restaurée; ayant retrouvé sa calade, pour vérifier que les platanes étaient toujours là. 



En ce début de mois de juin, tôt le matin, la rue était calme et fraîche dans la chaleur qui s'annonçait.  Rien à voir avec la fureur du mois de juillet.
C'est ce détour qui m'a mise en retard pour mon rendez-vous, mais il en valait la peine, d'autant que je me suis déplacée pour rien... 

PS : c'était il y a un an, les platanes avaient commencé à disparaître, voir l'article ICI

8 commentaires:

brigitte celerier a dit…

je ne sais si ce sont eux ou ceux de la rue Viala les prochains programmés

chri a dit…

Ah mais il en manque au moins quatre de gros platanes...

Françoise Dumon a dit…

Ah oui, j'avais oublié, ils étaient déjà enlevés avant mon départ d'Avignon :-(

Françoise Dumon a dit…

Enfin je crois... Je suis passée un peu vite je crois.

jeandler a dit…

La ville ne vaut rien pour les arbres. Mêmes les oiseaux les ont désertés.

Françoise Dumon a dit…

C'est certain que nous payons nos erreurs, nombreuses.

Tilia a dit…

Avec ce reflet de soleil matinal, la Sorgue garde une bonne partie de son mystère d'antan.
Mais les platanes abattus seront-ils remplacés ?...
Sans arbres, la rue des Roues n'aurait plus guère de charme :-(

Françoise Dumon a dit…

Tout à fait, elle perdrait une partie importante de son charme. Les nouveaux platanes vont mettre beaucoup d'années pour nous faire de l'ombre. Mais il n'y a pas que l'ombre.