13 octobre 2013

Niche sculptée de la chapelle Sainte Marthe après ravalement


L'état antérieur,

 La photographie n'est pas très bonne,
mais permet de se faire une idée.

C'est toute la façade de la chapelle de l'ancien hôpital qui a été "nettoyée" et ainsi mise en valeur,


La statue est située sur la façade de gauche. La chapelle a été construite par
Jean-Baptiste Franque au XVIIIe siècle pour les religieuses de Saint-Joseph en charge de l'hôpital à cette époque. 

Plus de vues de l'état ancien sur le site  http://www.paca.culture.gouv.fr/
et sur le blog de Michel Benoit  ICI

 

3 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Je trouve toujours l'extrême propreté de ces ravalements... laide !
En comparant des photos de différentes époques, on peut s'apercevoir que la patine du temps met en valeur l'architecture.
Alors que la blancheur absolue aplatit tout.
Bien sûr ce qui est nettoyé vieillira à nouveau. Mais trop lentement.
À quand le ravalement doux ?

jeandler a dit…

Nettoyage soigneux. Beau travail en espérant que la pollution atmosphérique ne gâche rien pas trop vite.

Françoise Dumon a dit…

Le problème c'est la différence entre patine et saleté, la saleté, elle, cache plus qu'elle ne met en relief. Le ravalement extrême, je suis d'accord, change totalement l'aspect des monuments et de la ville dans son ensemble. Le ravalement "doux" coûterait trop cher. A vérifier.