11 juillet 2013

Restaurations, suite, la maison du Paon

J'avais parlé de l'état de délabrement de la maison gothique de la rue Grande Fusterie, dans un article d'octobre 2011 ICI



Elle va faire l'objet d'un ravalement,


car l'intérêt de cette maison est qu'elle a conservé son appareil d'origine, malgré les transformations qu'elle a subies. 

Le premier dessin la montre dans son élévation d'origine dont il reste des traces,



La restauration prévue  (la photo du bas, sur le panneau) devrait redonner à cette belle maison la place qu'elle mérite dans le patrimoine de la ville.

4 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Bien. (On s'y attendait.)
Souhaitons que les traces de peinture gothique (mais en sont-ce vraiment ?) ne souffrent pas trop.

Françoise Dumon a dit…

Espérons la restauration respectueuse, comme elle semble vouloir l'être.

Tilia a dit…

Sait-on le pourquoi de cette appellation "du Paon" ?
Comme le précise J. Girard, au XIVe c'était l'auberge du Chapeau Rouge, je ne vois guère de rapport...

Françoise Dumon a dit…

Le panneau dit que l'auberge était connue sous les deux noms, auberge du Chapeau Rouge ou auberge du Paon. Ma foi, la maison du Paon, c'est joli et au moins on ne risque pas de confondre avec la rue du Chapeau Rouge.