23 février 2012

Les disparues - rue Bouquerie

 Photographie de 2009

J'avais su que ce groupe de la rue Bouquerie avait disparu grâce à Michel, sur son blog "Avignon.midiblogs", par son article du 20 octobre 2011 : ICI
J'y suis allé voir l'avancée des travaux et montrer la façade sans les statues :


C'est certain que ces sculptures étaient mal placées, aucun recul pour les voir vraiment, elles étaient là de manière factice, sans doute déplacées,  Michel dit qu'elles étaient en plâtre et se sont brisées, elles ont donc été jetées. Bon !

Pour l'instant, la vieille porte est en place, avec notamment ce très intéressant  mascaron :


Va t-elle disparaître aussi ?
NB : il s'agit d'un lieu privé et bien entendu les propriétaires sont libres de faire ce qu'ils veulent au regard de la loi.

4 commentaires:

brigetoun a dit…

la vieille porte et son mascaron sont de qualité plus évidente et certifiée (n'aimais pas les statues mais n'aime pas trop que le bon goût soit homologué)

jeandler a dit…

Si une partie de la façade est classée, les propriétaires ne peuvent faire ce qu'ils veulent. Et c'est heureux !

Un mascaron qui mériterait de rester en place, si expressif, si faunesque...

Tilia a dit…

Ce qui m'intrigue dans cette façade, ce sont les quatre curieux rectangles creusés dans le mur entre deux fenêtres du premier étage.
Ils étaient déjà là avant la rénovation, mais ont les voyait moins car les persiennes les masquaient un peu.
Ils me paraissent bien énigmatiques, surtout celui du bas à gauche...

Quant au mascaron, c'est une bien jolie découverte. Je ne me fais pas trop de souci pour lui. Les propriétaires seraient vraiment trop stupides de ne pas le rénover ainsi que le reste de la porte...

Françoise Dumon a dit…

Tilia il me semble que ce pourrait être l'emplacement d'une ancienne fenêtre à meneaux. La porte est en très mauvais état, mais peut être restaurée c'est certain.