10 mars 2011

L'École d'Avignon

Dans la perspective des articles sur les restaurations en cours à Avignon, je voulais signaler l'action tout à fait originale de "l'École d'Avignon" qui depuis 1989 forme des professionnels à la réhabilitation du patrimoine immobilier. Je cite : « la Région PACA, en 1989, a missionné l'Ecole d'Avignon pour qu'elle expérimente un service régional réhabilitation et patrimoine. Seule région en France à avoir pris et externalisé une telle initiative. Service qui vient en appui aux collectivités territoriales pour tout un panel de prestations : faire découvrir ce qu'elles recèlent, étudier les techniques constitutives, imaginer les outils de transfert (par ex., les études et mallette façade : référence unique pour tous les acteurs), caractériser des campagnes, produire de la règle (par ex., subvention au ravalement : nature, étendue, taux), former, assister sur chantier, diffuser la connaissance vers le grand public, sensibiliser. »

L'école est installée dans l'ancien Hôtel du Roi René tout près de la Maison du Patrimoine et de l'Habitat. Les stagiaires, des professionnels du bâtiments, sont formés par d'autres professionnels associés à des consultants (historiens d'art, spécialistes du développement durable...), ils interviennent directement sur des chantiers de restauration, à condition qu'ils soient situés dans le secteur sauvegardé de la ville  (le secteur sauvegardé sur le site de la mairie d'Avignon).

Parmi les formations proposées :
peintre en décor de patrimoine.


Un exemple ici, dans l'escalier de l'hôtel particulier de Cambis de la Falèche, situé au 44 de la rue Bonneterie, il s'est agi de retrouver le décor initial, caché sous un enduit gris, puis de restaurer la « peinture faux marbre ».

Ou encore : "matériaux de finition, techniques et pratiques de la chaux", sur un autre chantier de l'école en 2010, rue Banasterie : 
La restauration concernait l'ensemble de l'immeuble transformé en logements à loyers modérés et sur lequel l'école est intervenue pour la façade. Les peintres en décor de patrimoine ont par exemple apposé un enduit à la poudre de marbre sur les pierres de la porte :

en haut, après, en bas, avant.
Il faut ajouter que cette restauration a reçu un prix du Patrimoine en 2010.

Les stagiaires travaillent in situ et tout ce travail de restauration est pris en charge, même au niveau du coût, par l'école d'Avignon et le propriétaire ne finance que le travail préparatoire et les échafaudages. C'est dire si les demandes sont nombreuses et les carnets sont complets pour près de cinq ans.

Les interventions de l'école d'Avignon dépassent aujourd'hui les seules restaurations et elle est devenue, pour la France entière, un centre de ressources, de diagnostics et de conseils dans les domaines de conservation ou de restauration, mais aussi pour apporter des réponses dans le cadre du "développement durable", terme que je conserve ici,  faute de mieux.

École d'Avignon
6, rue Grivolas - 84000 Avignon

11 commentaires:

Avignon a dit…

Ah donc il s'agit bien d'un travail de cette école qui m'avait séduit et dont on voit ici une artiste à l'œuvre.

Miss Lemon a dit…

Votre article est très intéressant merci de nous donner tous ces liens.

fardoise a dit…

Oui Michel c'est bien le même chantier, ta photo rend mieux le résultat.
Je ne voudrais pas donner l'impression d'une ville à l'abandon, même si, par goût personnel, je photographie souvent les ruines :-)

Tilia a dit…

Voila enfin une occasion de se réjouir !

brigetoun a dit…

bravo ! ah si j'étais beaucoup plus jeune...

jeandler a dit…

Les métiers d'art refleurissent...
Retrouver les matériaux, les outils, les savoir-faire d'antant. Une passion.

fardoise a dit…

Oui, si j'étais plus jeune moi aussi...

Les Idées Heureuses a dit…

Voilà un métier d'art que pratique avec passion...mon "petit" frère. Entreprise florissante avec chaux, faux marbre, stuc, restaurations, et autres magies de la pierre et de la couleur.
La parité dans son atelier...en effet les femmes sont intéressées par ces techniques anciennes et très habiles.

fardoise a dit…

Les femmes sont aussi très présentes à l'école d'Avignon, ce sont même elles qui ont réalisé la façade que je présente, et c'est une femme qui figure sur ma photo.
C'est un métier que j'aurais adoré faire.

Pat a dit…

Un vrai travail d'artiste

fardoise a dit…

oui, un vrai travail d'artistes, qui restent pourtant anonymes.