31 mars 2010

Hommage à un monument classé


Dimanche 28 mars, dimanche des Rameaux...
devant la Chapelle des Pénitents Noirs du XVIIIème siècle, classée monument historique,
où se retrouve une communauté fervente, quoi que l'on pense de ses convictions,
une machine à laver déposée pour être enlevée par le service de la voirie,
qui ne passe que le lundi...
Et désossée de manière peu scrupuleuse en laissant les pièces éparpillées.
Heureusement, le lundi le service des "encombrants" du Grand Avignon était passé.

L'idée du partage se décline de manière très variée...

10 commentaires:

Avignon a dit…

Sans doute quelqu'un qui voulait jouer du tambour pour réveiller les consciences !

;=])

fardoise a dit…

Ah,ah, ou plutôt Ra Ra Ra, tam, tam...

yvelinoise a dit…

Heureusement que cette machine en morceaux n'a pas fait long feu. Je l'imagine bien devant l'entrée du Marriott !!

Par ailleurs, cette photo montre de manière exemplaire combien les démolisseurs devront avoir le marteau léger, si abattage du mur de la prison il y a... un doute plane, je crois ?

Sait-on si le projet de l'architecte prévoit de conserver la portion de mur qui longe la chapelle ?

fardoise a dit…

Pour l'instant plus de doutes que de certitudes. En principe ce mur aussi devrait tomber.
Je pense que la présence de l'hôtel ne dissuadera pas ceux qui déposent encore les poubelles à cet endroit malgré la présence de conteneurs à chaque bout de cette portion de rue.

jeandler a dit…

Les mettre en pénitence
au rammassage des encombrants
prêter main forte
si l'on met la main sur eux

Nathalie a dit…

Après, le dépiautage c'est pas moi, je vous l'jure, M'sieur !

Nathalie a dit…

Peu de respect. Mais en même temps faut comprendre. Je change de lave-linge le samedi - normal, c'est jour des courses. Des copains viennent m'aider à apporter la nouvelle machine, c'est tout petit chez moi, y'a pas la place pour 2 machines et en plus lundi je serai tout seul, je ne pourrai pas la porter, c'est trop lourd. On descend la machine dans la rue le samedi.

Tu aurais fait comment, toi?

Je n'excuse pas, j'explique.

Marsyas a dit…

J'aime ces façades flamboillantes il y en a au moins 2 que je connaisse suur Avignon : celle dela place crillon est très proche...
Domage pour les imondices!!!

fardoise a dit…

Place Crillon, l'ancienne Comédie ?
Je comprends Nathalie, c'est sans doute ce qui s'est passé. Je crois que j'en voulais surtout à ceux qui ont dépiauté la machine en étalant tout sans considérer que cela pouvait être dangereux. Reste le sac poubelle qui lui pouvait être déposé dans un conteneur.
C'est vrai que plutôt que mettre des amandes il serait sans doute plus utile de faire travailler les récidivistes au ramassage.

jeandler a dit…

Lors du nouvel achat et de la livraison, spécifier "reprise de l'ancien matériel" par le livreur.