29 janvier 2010

Jardins secrets - 2

Tout le monde n'a pas la chance d'habiter une maison particulière ou un immeuble donnant sur un jardin privatif, mais il existe d'autres alternatives pour créer son jardin :

















le balcon, même réduit peut permettre une belle luxuriance. La couleur de la pierre peut faire penser à celle d'Aix en Provence, mais il s'agit bien d'un hôtel particulier d'Avignon.

 

ici, il s'agit d'un vrai jardin secret, dans une cour intérieure. Les mini-terrasses sont nombreuses aussi, souvent cachées des regards. La photo a été prise derrière une vitre, et je tairai le lieu, comme pour la première photographie. Il s'agit de lieux privés, même si le premier balcon donne sur une rue.

11 commentaires:

brigetoun a dit…

j'en connais un, mais avec une très piètre jardinière (qui va devoir casser sa tirelire pour renouveler les plantes), trop d'ombre, trop de chaleur en été, trop de vent, mais qui m'est cher

fardoise a dit…

Idem, mais malgré tout ma petite terrasse est un peu à l'ombre, au moins le matin et je protège les plantes du soleil d'été. Mais il reste le mistral qui fait autant de dégâts que le soleil, sinon plus.

Mathilde a dit…

Pour l'instant je n'ai pas l'intention de déménager, mais c'est sûr, le prochain logement aura un extérieur ! Ces deux photos font rêver !

Mathilde a dit…

Bon Fardoise, j'espère que tu ne verras pas d'inconvénient à ce que je retranscrive ici ce que j'ai trouvé en relisant un livre, concernant la statue de la vierge au serpent qui se trouve dans la rue petite Saunerie. Éventuellement tu pourras peut-être faire un copier coller ! Je cite :
"Le danger représenté par l'intrusion du sacré dans le quotidien, les sociétés de type patriarcal l'ont ressenti comme une atteinte aux privilèges que certains s'y étaient réservés. Il fallait donc casser tout lien mettant en symbiose les pulsions charnelles et les aspirations métaphysiques. Ainsi surgit l'image de la vierge Marie qui foule le serpent et qui lui écrase même la tête. On ne voulait pas que le serpent ait pût la mordre au talon. Mais, ce faisant, on ne se rendait pas compte que le serpent était, à l'origine, partie intégrante de la Vierge Marie."
Jean Markale extrait de l'amour courtois.

fardoise a dit…

Merci Mathilde, c'est très intéressant, cela va un peu plus loin que la simple acception du bien et du mal.
l'article concerné est ici :
http://avignon-etats-lieux.blogspot.com/2010/01/langle-de-la-rue-de-lamelier.html

Avignon a dit…

Lui non plus n'est pas mal !
http://avignon.midiblogs.com/archive/2007/12/11/qu-es-ac%C3%B3.html

fardoise a dit…

Pas mal oui, existe-t-il encore ?

Avignon a dit…

Je crois bien...
Il est au bout de la rue, devant les magasins de souvenirs pour touristes.

fardoise a dit…

Je vais essayer d'y faire un tour, j'adore les asparagus, moins que les asperges sauvages, mais c'est une plante décorative qui est facile à vivre.

jeandler a dit…

Nombre de toits de Paris ont ainsi leurs jardins suspendus... encore faut-il avoir une terrasse bien isolée de l'humidité. je me contente, pour ma part, d'un balcon ma foi assez fleuri en été!

fardoise a dit…

Moi de même, encore que les fleurs en été ont du mal à tenir avec la chaleur, c'est bien au printemps que les jardins, terrasses et balcons sont les plus fleuris ici.